Le projet

La cité Jean Marie Le Bris de Douarnenez dispose d’une surface bâtie de 7 777m2, elle a ouvert en 1963. Elle compte environ 600 collégiens et 370 lycéens (sources 2012/2013).
Le projet consiste en l’amélioration des performances thermiques de l’enveloppe du bâtiment A datant de 1966, intégrant :

  • L’isolation des façades du bâtiment par l’extérieur
  • Le remplacement des menuiseries extérieures et des portes existantes
  • L’isolation des toitures, renforcement en combles de l’isolation existante et isolation de la toiture terrasse de l’extension accueil datant de 1991
  • La ventilation des locaux, actuellement grilles en façade

S’inscrivent aussi au programme des travaux la mise en accessibilité partielle du site par la mise en place d’un ascenseur extérieur au bâtiment A desservant le chemin d’accès et le plateau sportif, ainsi que la création d’une passerelle permettant l’accès du plateau sportif au R+1 du bâtiment B, construit en 1968.

La structure de l’existant est réalisée en béton. La façade principale faisant 83ml de long et la largeur de la barre faisant 17ml. Les planchers béton portent de façade principale à façade principale. Des poteaux de chaque côté de la distribution centrale permettent de limiter la portée. Ce sont les épines des façades principales qui portent les planchers. La structure de la façade possède une trame d’entraxe 1,75ml. Les épines font 20cm, entre les épines des parties en remplissage béton forment les impostes et les allèges des menuiseries qui sont en bois simple vitrage. Les menuiseries extérieures sont posées sur un surbot béton, formant un chaînage sur les façades. Les pignons moins vitrés font office de contreventement, ainsi qu’une partie des cages d’escalier. L’isolation des façades est inexistante. Les radiateurs sont positionnés en renfoncement des allèges de menuiseries.

Le mode constructif envisagé est la préfabrication en usine de panneaux en ossature bois, les menuiseries extérieures et l’isolation étant intégrées au processus de préfabrication des panneaux. Certaines modénatures de finition, notamment de raccordement entre panneaux, pourront être réalisées à la nacelle.
Afin d’optimiser la mise en œuvre et le transport des panneaux préfabriqués, nous envisageons une trame d’une hauteur d’un niveau soit 3,28ml et en largeur de 5 fenêtres soit 8,75ml. Le bâtiment A comprend 4 niveaux sur sous-sol. Les façades principales comptent 49 menuiseries, soient 10 panneaux sur la longueur et 4 panneaux sur la hauteur.
Les panneaux seront mis en place sur des platines métalliques fixées sur les poteaux de façade. La lame d’air ainsi créée permettra, par la mise en place de bastaings horizontaux en bois massif, de traiter le C+D. Cette lame d’air sera recoupée verticalement par des rupteurs phoniques au droit des poteaux. Un recoupement horizontal en bois massif au droit des dalles sera traité.

Enfin, la partie intérieure de l’encadrement des menuiseries extérieures sera traitée avec un habillage en medium faisant également l’objet d’une préfabrication. Lors de leur mise en œuvre, l’étanchéité à l’air sera réalisée d’une part sur les nouvelles menuiseries côté extérieur et sur la paroi béton côté intérieur.
Le choix des parements extérieurs est conditionné par la facilité d’entretien et la durabilité dans le temps, en base 50% des parements de façade sur la base de matériau type TRESPA ou EQUITONE, 50% sur la base d’un bardage métallique.


Architecte : AUA BT
Economiste : Cabinet Sinot
Bureau d’Etude Structure : SBC
Bureau d’Etude Fluides : ILB Ingénierie
Bureau d’Etude Acoustique : Alhyange
Bureau d’Etude Energétique : Tribu Energie

AUA BT

Région Bretagne

2 191 000,00 € HT

Mission base, EXE, OPC
Phase DCE